DECHARGES   "JAS  DE  MADAME"         et   "Vallon  de  la glaciere"

jas de madame

La décharge du Jas de Madame

(commune de Villeneuve Louvet)

d'une superficie de 20,8 hectares,

a vu le jour en Juillet 1981.

Son bassin versant est orienté vers Biot.

Elle a été gérée par France Déchets

jusqu'en 1985, puis par Sud Est Assainissement.

Elle a été fermée en Novembre 2000.

Vallon glacière

La décharge du Vallon de la Glacière 

(commune de Villeneuve Louvet), 

d'une superficie de 12 hectares, 

a vu le jour en Octobre 2000.  

Son bassin versant est orienté vers Villeneuve.

Elle a été gérée par Véolia Environnement.     

Elle a été fermée le 5 Août 2009

sous la pression d'associations et d'élus

après un très important dépassement

de sa capacité de stockage autorisé.



VISITE AVEC SOUS-PREFET 3 MARS 17

Notre association a été conviée à une visite des décharges du Jas de madame et de la Glacière, en présence de M. Philippe CASTANET (Sous-Préfet de Grasse) qui a succédé à la Sous-Préfète, Dominique Mallemanche, destituée après une lourde affaire de corruption (exclue du corps préfectoral en 2014, condamnée à 3 ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Nice en 2016, elle a été

.... réintégrée à sa précédente affectation,  au ministère de l'Economie et des Finances : quelle exemplarité de l'Etat ! ).

      Véolia Environnement, le gestionnaire, nous a fait visiter les installations durant près de 2 heures.

      Mme le maire de Biot, un élu de la commune de Villeneuve-Loubet, un représentant de l'ADEV,  de l'ACDJM et du Gadseca 

ont également participé à cet visite, sous un soleil radieux.

     Actuellement, le BGVap (2 brûleurs de lixiviats) n'est toujours pas en fonctionnement depuis .... l'explosion d'août 2016

car la Dréal (service de l'Etat) n'a toujours pas finalisé ses prescriptions pour une remise en état !!!!  Ce n'est pas une mauvaise

chose car ce BGVap ne possèdait aucun filtre en sorties de cheminées (rejet massif de matières toxiques dans l'atmosphère).

     En attendant, une partie des limitais est réinjectée dans les déchets pour améliorer leur décomposition (dixit Véolia),

l'autre partie est traitée en osmose inversée dans le container (confié à une société indépendante). L'osmose inversée permet

d'obtenir un condensat de produits très toxiques (20% du volume traité), évacué hors site et de l'eau pure (80% du volume traité).

     Nous avons pu constater, pour la 1ère fois, que le bassin de rétention des eaux pluviales de la décharge du " Jas de Madame"

avait été entretenu (notre visite ne doit pas y être étrangère). Nous avons évoqué le problème de sa très faible capacité (5.000 m3)

au regard de son bassin versant (208.000 m2).  En appliquant la règle de calcul des bassins de rétention des maisons individuelles

(avant les inondations du 3 Oct. 2015), il faudrait une capacité de 20.800 m3, soit 4,16 fois plus !

     Véolia Environnement, comme le Sous-Préfet, nous fait curieusement remarquer que la capacité de ce bassin

.... n'avait pas beaucoup d'incidence dans la retenue des eaux de ruissellement !!!!!  

      Pourquoi alors imposer aux particuliers des règles beaucoup plus contraignantes et coûteuses ?

      Véolia Environnement nous précisa qu'un Arrêté Préfectoral leur avait imposé de réaliser certains travaux pour solutionner

ce grave problème de rétention des eaux de pluies (alimentent le vallon de St Julien, puis le vallon des Combes à Biot) mais

comme Véolia ne juge pas les solutions efficaces, les travaux réclamés par l'Etat ne seront pas effectués.

      Curieusement, ces propos, tenus pourtant devant le Sous-Préfet, n'ont entraîné aucune réaction de sa part !

      Les représentants de l'Etat sont-ils bienveillants à l'égard de multinationales peu scrupuleuses : nous le suspections

depuis longtemps, aujourd'hui nous en avons la preuve. 

      Véolia Environnement nous précisa avoir demandé, à un bureau d'étude spécialisé, d'étudier la meilleur solution pour régler

le problème des eaux de ruissellement sur le "Jas de Madame" (rétention des eaux de pluie en amont de la décharge, etc ...).

       Espérons que cette décharge n'aggravera plus le risque d'inondations sur la commune de Biot.

 


Défaut FLAGRANT d'entretien

BASSIN DE RETENTION DES EAUX PLUVIALES : NON VIDÉ et NON ENTRETENU = DANGER !

Comme l'atteste les photos, ci-dessous, prises sur 16 années d'exploitation, le bassin de rétention des eaux pluviales de la décharge

du "Jas de Madame" n'est ni vidé après les pluies, ni entretenu (suppression de la terre charriée par les eaux de ruissellement).

Ce défaut d'entretien met en danger la population Biotoise en gonflant exagérément les volumes d'eau de pluie dans le vallon

de St Julien puis dans le vallon des Combes.

Lors des pluies catastrophiques du 3 Octobre 2015, les bassins communaux de la Baume, situés en aval, ont débordé (3 morts

dans la maison de retraite de Biot 3000).

D'une capacité beaucoup trop insuffisante (5.000 m3 pour 208.000 m2 imperméabilisés), ce bassin doit être agrandi au plus vite

par Véolia Environnement afin que le vallon des Combes ne soit pas saturé à chaque pluie importante.

Le gestionnaire conscient du problème (des barrages de dérivation illégaux soulagent leur bassin) nous dit n'attendre

que l'ordre de l'état Français pour s'exécuter : ON CROIT RÊVER !

QU'ATTEND L'ETAT FRANÇAIS POUR DONNER L'ORDRE À VÉOLIA ENVIRONNEMENT ?????


EVOLUTION DES DÉCHARGES