enquêtes publiques


NOTRE ASSOCIATIONS PARTICIPE, DEPUIS DE NOMBREUSES ANNÉES, AUX NOMBREUSES ENQUÊTES PUBLIQUES POUR LES DIVERS PROJETS AYANT UNE REPERCUSSION SUR NOTRE ENVIRONNEMENT.

CES DIFFERENTES ENQUÊTES, INITIÉES PAR LA PRÉFECTURE DES ALPES MARITIMES, SERVENT A RECUEILLIR L'AVIS DES ASSOCIATIONS ET DES CITOYENS AVANT LA RÉALISATION DE GRANDS PROJETS, CECI AFIN DE RESPECTER LA LOI.  

 

NOUS PASSONS DES HEURES A ANALYSER LES VOLUMINEUX DOCUMENTS AFIN D'AIDER

A UNE MEILLEUR INTEGRATION DU PROJET DANS NOTRE ENVIRONNEMENT.

 

HELAS, NOUS CONSTATONS QUE LES DIVERSES REMARQUES ET PROPOSITIONS, RECUEILLIES

DANS LES REGISTRES DES ENQUÊTES, NE SONT QUE .... TRES RAREMENT PRISES EN COMPTE

PAR LES POUVOIRS PUBLICS.

 

CES ENQUÊTES PUBLIQUES NE SERVENT QU'A RESPECTER LE PROCESSUS REGLEMENTAIRE !


LISTE DES ENQUÊTES PUBLIQUES                              analysées par notre association

ANNEE 2010 :

ANNEE 2011 :

ANNEE 2012 :

ANNEE 2013 : ENQUÊTE BUS TRAM (SOPHIA-ANTIPOLIS)
ANNEE 2014 :
ANNEE 2015 :

ANNEE 2016 : ENQUÊTE "ZAC DES CLAUSONNES/ OPEN SKY" (VALBONNE) 

                         ENQUÊTE "LIGNE HAUTE TENSION" (BIOT/VALBONNE) 

                         ENQUÊTE "NOUVELLE LIGNE SNCF" (BIOT) 

ANNEE 2017 : ENQUÊTE "250 LOGTS DES BOURELLES" (VALBONNE) 

                         ENQUÊTE "BRETELLE AUTOROUTE SORTIE CARREFOUR" (ANTIBES) 

                         CONCERTATION NOUVEAU REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ (BIOT)

ANNEE 2018 : CONCERTATION PROJET St ELOI : 130 à 150 logts + crêche (BIOT) 

                         CONCERTATION NOUVEAU SCOTT (CASA)

         

Liste non à jour.

Merci pour votre patience.


CONCERTATION  PROJET  "St ELOI"                                                           130 à 150 logements  et  une crêche  (BIOT)

 

                    LES OBSERVATIONS DE l'ASEB-AM (Avril 2018)

       A/ Les points positifs :

  1. 1/  Déplacement de la crêche hors du village (environnement naturel, facilités de stationnement,....).

  2. 2/  Logements dans un site naturel exceptionnel avec de nombreuses restanques en pierres sèches,

    (à préserver absolument), au calme et à proximité du Parc Naturel Département de la Brague.

  3. 3/  Inventaire faunistique et floristique rigoureux (sur 12 mois) si possible par un spécialiste régional.

  4. 4/  Création de logements sociaux pour jeunes actifs et personnes âgées (accession à la propriété).

  1. B/ Les points négatifs :

   1/ L'accessibilité de la RD4 est très problématique : long goulot d'étranglement de 200m entre la chapelle    

      (entrée Ch. de St Julien) et l'entrée actuelle sur le site (ancienne carrière SIAD). 2 voitures se croisent

       avec difficultés (nombreux rétroviseurs cassés), blocage de la circulation en présence d'une camion        

       ou d'un bus, manoeuvres fastidieuses lorsque 2 gros véhicules doivent se croiser. Elargissement très

       problématique de cette portion de route en raison de son fort encaissement (nécessité de réaliser des

       acquisitions, voir des expropriations : procédure très longues). Nécessité d'élargir la RD4 de 3 à 4 m avec

       la création d'un trottoir pour accéder au village en sécurité. L'accessibilité au village par les vélos mais  

       surtout les piétons empruntant le chemin Durbec est dangereux en raison de son étroitesse (2 voitures    

       ne peuvent se croiser la plupart du temps).

   2/ Les 2 accès au projet sont dans des courbes sur une route de plus en plus fréquentée = fort risque

       d'accidents. Des aménagements doivent être réalisés avec une entrée et une sortie sur la RD4 (sens

         unique de circulation à l'intérieur du projet ?).

   3/ Engorgement supplémentaire de la circulation à travers le village aux heures scolaires.
       La RD4 a vu sa fréquentation doubler dans ce secteur sur les 5/6 dernières années (nécessité de  

       connaître le nombre de véhicules passant par ce secteur : pose d'un compteur + câble).                        

       Dans les années 80, il avait été question d'un projet de tunel de contournement du village, débutant    

       dans le virage en épingle à cheveux aux parois bétonnées (à côté du ch de la Gorgue) et débouchant  

       dans l'ancienne carrière SIAD. Ce projet initié par le département avait été abandonné en raison d'un

       trafic routier encore modeste. Aujourd'hui, il en ai tout autrement (3 à 4 fois plus de circulation). Aussi,      

      il serait bon de réactiver ce projet de tunnel, même en dehors du projet St Eloi.

  1. 4/  Projet sur-dimensionné pour le site qui ne peut accueillir autant de logements sans des dégâts irrémédiables sur un site naturel exceptionnel et les paysages. 60 logements maximum et une crêche pourraient être "assimilés" par ce site naturel mais pas les 130/150 logements prévus !

  2. 5/  Il est indispensable que le bâti soit le plus éloigné possible de la RD4 (solution en pointillé sur la coupe) afin de conserver le masque végétal existant (préservation des vues depuis la RD4, limitation du bruit et de la pollution de la circulation) et le plus bas sur le terrain avec une hauteur limitée à R+3, voir R+4 (un niveau de parkings semi enterrés pour lumière naturelle et 3 à 4 niveaux d'habitations décalés pour coller au plus prêt du terrain naturel et réduire les déblais à évacuer. La toiture pourrait être végétalisée (isolation thermique et intégration dans le paysage) et accessible par l'arrière (côté RD4) pour un entretien plus aisé (rattrapage du niveau du terrain naturel).

    Il est indispensable d'épargner les restanques en pierres sèches en partie Ouest ainsi que la noria en partie basse des restanques Est, moins nombreuses. Les restanques Ouest peuvent servir à la création de jardins biologiques partagés.

  3. 6/  Il est indispensable de réaliser des sondages par carottages profonds afin de s'assurer qu'il n'y a pas de déchets toxiques en partie basse du terrain (ancienne carrière où des déchets ont été enfouis sans aucun contrôle). C'est très important pour les futurs habitants et pour les très jeunes enfants de la crêche, très vulnérables à la pollution.

  4. 7/  Présence de volumineux déblais de terre et autre déchets en partie basse (terrain bordant le sentier d'accès au Parc Naturel Départemental de la Brague) déposés illégalement depuis une vingtaine d'année par les précédentes municipalités comme ceux du recalibrage récent des vallons des Horts et des Combes. Ces réhaussements successifs illégaux du terrain sur 4 à 5 m de haut accentuent les risques naturels répertoriés dans le PLU comme des effondrements ou de glissements de terrain dans un secteur à proximité de nombreux futurs habitants du projet St Eloi.

  5. 8/  Si ce projet devait quand même voir le jour lors de cette mandature, nous demandons que notre association participe à la sélection du lauréat sur esquisse architecturale en raison de nos compétences (parfaite connaissance du site, compétence architecturales, etc ...).

    1. Conclusion : En l'état actuel, pour des problèmes d'accessibilité par la RD4 et de sur-dimensionnement du projet l'ASEB-AM émet un avis défavorable pour ce projet de St Eloi   (création de 130/150 logts et d'une crêche). Il faut impérativement réaliser les travaux de fluidité et de sécurisation de la circulation sur la RD4 (très longs et coûteux) avant d'envisager un tel projet.