L'ACTUALITE


SUCCES DE  LA  Manifestation  DU  3 OCTOBRE  2017            "INONDATIONS  DE  LA  PLAINE  DE  LA  BRAGUE"

      Une bonne quarantaine d'adhérents et de sympathisants de notre associations se sont mobilisés le mardi 3 Octobre 2017,

lors du 2ème anniversaire des inondations catastrophiques du 3 Octobre 2015, pour dénoncer l'immobilisme des pouvoirs publics en matière de réduction du risque inondation dans la plaine de la brague.

      En effet, deux années après ce drame que nous avons vécu, aucun travaux n'ont été envisagés, ni même budgetés 

afin de limiter l'impact des inondations dans notre secteur (Biot et Antibes) alors que,  par exemple,  le bassin Cannois

a prévu une enveloppe de 135 millions pour de prochains travaux !

      L'Etat s'est contenté d'élargir les zones inconstructibles et d'interdire certains campings dans la plaine de la Brague mais

n'a rien envisagé pour limiter l'impact des inondations alors que des travaux d'ampleurs sont nécessaires, étayés par

de nombreuses et coûteuses études, réalisées depuis de nombreuses années.

     La CASA ne propose rien, après avoir repoussé d'une année le début de ses fonctions en matière de "compétence inondations"

(à partir du 1er Janvier 2018 au lieu de 2017).
     La Région, le Département et la commune d'Antibes sont aux abonnés absents, la commune de de Biot finalise le vieux projet

du bassin de rétention du vallon des Horts : une bonne chose.

 

     Notre association a identifié clairement des facteurs aggravants aux inondations (décharge du Jas de madame,

buses de l'autoroute A8, pilier obstacle sous un pont dans le centre commercial "Biot 3000", insuffisance des bassins de rétention

des constructions dans la technopole de Sophia-Antipolis, ....  mais nos courriers auprès de l'Etat et du Préfet sont restés  

lettres mortes !

 

    Nous avons manifesté notre colère envers les pouvoirs publics, sensés nous protéger, en distribuant plus de 2.000 tracts aux

automobilistes durant 2 heures puis aux élus et personnalités des services publics lors de la commémoration officielle.

   Notre action a été parfaitement relayée par les médias (Nice Matin, France 3, TF1, ...).

 

    Un grand merci aux membres de l'association (merci à Francine pour la logistique et ... les bonbons)

et aux sympathisants qui nous ont aidés à distribuer les tracts de sensibilisation !


ERADICATION  DE  PLANTES  TRES INVASIVES  "ETANG  DE  GARBEJAIRE"   le   Samedi  9 SEPT.  2017 (Matinée)

      Appel aux bonne volontés pour éradiquer une plante très invasive,  la "Lambourde d'Italie",  classée "peste végétale" (aucun risque pour l'humain à l'arrachage) en raison de ses effets dévastateurs sur le milieu naturel et de la vitesse de sa prolifération.

      Rendez-vous, le Samedi 9 septembre 2017, à 9h00 à l'étang de Garbejaire,  Accès Rue Albert Caquot (cour d'eau de la Bouillide)

à proximité du CIV (commune de Valbonne) pour une matinée d'arrachage (venir avec ses gants).

      La période d'éradication est très favorable en raison de l'absence d'eau dans l'Etang de Garbejaire.

      Nous vous remercions, par avance, pour votre engagement envers la nature.


Trois  louveteaux  abattus  à  Cipières  !

     Trois petits loups ont été abattus,  cette semaine,  sur la commune de Cipières,  Alpes maritimes (Nice Matin du 12/08/2017)

par la brigade "loup" de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) dans le cadre d'une opération de défense renforcée (???) afin que les bergers ...  travaillent plus sereinement !

     Rappelons que les loups ne posent aucun problème aux bergers Italiens ou Espagnol malgré leur nombre plus important car

les troupeaux ovins Italiens ou Espagnol sont plus modestes (200 moutons au lieu de 2 à 3.000 en France, pour plus de rentabilité).

   De plus, le loup n'a pas été réintroduit dans notre région, contrairement aux propos de certains élus locaux, il est revenu naturellement depuis l'Italie.   C'est un animal très sociable qui à peur de l'homme mais qui est en compétition avec les chasseurs

car il prélève le même gibier, d'où la position de certains élus favorables à leur extermination .... à des fins électorales.

     Pourquoi avoir abattus (prélevés en jargon administratif) ces 3 jeunes loups plutôt que capturés alors que l'ONCFS (financé

par nos impôts) a pour mission essentielle de ... protéger les espèces sauvages ?

    Les associations, membres du collectif CAP Loup, demandent en urgence, à Nicolas Hulot (ministre de la transition écologique)

de "stopper la tuerie en cours".

    Espérons que ces nièmes loups "prélevés" en 2017,  seront les derniers sur l'objectif de l'Etat Français (36 loups normalement)

à moins qu'ils ne soient pas comptabilisés en raison de leur jeune âge !


LA  BRAGUE  SE  MEURE  .....  DANS  L'indifference  TOTALE  DES  POUVOIRS  PUBLICS  !

    A quoi bon dépenser des dizaines de milliers d'euros pour réaliser une passe à poissons alors qu'il n'y a peut être plus

de poissons vivants dans la Brague ?

   Nous ne sommes qu'à la mi-Juin 2017 et la Brague est déjà recouverte d'algues vertes sur les rives et d'algues brunes dans son lit,

privant le milieu naturel d'oxygène et par la même les organismes vivants de la chaîne alimentaire (larves, insectes, batraciens, poissons, oiseaux, etc ...).

   Quand sera t-il au mois d'Août après les fortes chaleurs et la réduction du débit : pourrons-nous bientôt marcher sur un lit d'algues

ininterrompu depuis son embouchure, à Antibes jusqu'à la Bouillide, à Valbonne ?

   Comme sur les rivières et rivages de Bretagne, la Brague est victime du rejet massif de phosphates et de nitrates malgré la loi

de protection de ce milieu naturel vital qu'est l'Eau.

   A Biot, c'est la station dépuration des Bouillides, censée retenir ces polluants, qui est en cause et non pas les agriculteurs.

   Déjà, l'année dernière nous avions alerté les autorités, notamment Mme le Maire de Biot qui s'était engagée à intervenir auprès

du directeur de cette station d'épuration.

    Depuis des mois, rien ne s'est passé, pas le moindre rendez-vous n'a pu être convenu avec ce directeur !

    Récemment, Mme le Maire de Biot a passé la "patate chaude" au Maire de Valbonne, soit disant mieux placé pour résoudre

ce grave problème.

    L'article complet sur ce phénomène appelé Eutrophisation est à lire dans la rubrique "la Brague, notre fleuve".

    Ci-dessous, les photos prises à la mi Juin 2017 au niveau du pont Muratore (bas du village de Biot).


ANALYSES  D'EAU  POTABLE   COMMUNE  DE  BIOT

    La loi Française oblige les communes d'afficher en Mairie les dernières analyses détaillées de l'eau potable distribuée à ces habitants par l'intermédiaire de la société concessionnaire (Véolia Eau à BIOT).
     Force est de constater que ce n'est pas le cas à Biot : seules des analyses datant de 2015 sont affichées aux Services Techniques.

     L'ASEB-AM a réclamé, en vain depuis des mois, l'affichage de ces analyses d'eau potable !

     L'ASEB-AM vous permet de prendre connaissance des dernières analyses dans toute la France en cliquant sur le lien suivant :

                    http://social-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/eaux/article/qualite-de-l-eau-potable


"Les  BOURRELLES" : massacre  à  la  tronconneuse

    Fort heureusement le sang n'a pas coulé, mais .....  de la sève de magnifiques Pins et chênes verts !

    La commune de Valbonne a donné son feu vert pour l'abattage massif d'arbres avant que le commissaire enquêteur n'ait rendu

ses conclusions concernant la consultation publique du projet des Bourrelles (construction 250 logements à proximité du Lycée)

et que la élus Valbonnais n'aient voté les modifications au PLU pour autoriser légalement ce projet immobilier d'ampleur.

    D'autre part, sur un site à proximité, la commune s'était déjà rendue coupable de faire déboiser dans une zone protégée, classé N,

sans aucune autorisation.  Un 1er constat d'huissier avait été rédigé à la demande de l'association "Sauvons la Forêt Valbonnaise".

    La Mairie de Valbonne veut aller très vite afin de mettre les citoyens devant le fait accompli (déboisement massif sur plusieurs

hectares) : une fois abattus les arbres ne seront jamais plus replantés et il faudra 100 à 200 ans pour retrouver la même forêt.

    L'association "Sauvons la Forêt Valbonnaise" a fait réaliser de nouveaux constats d'huissier afin de faire stopper le massacre.

    La DDTM (service de préfecture), en général assez permissive, vient d'ordonner l'arrêt de cet abattage massif de pins et de chênes verts centenaires car des plantes et des animaux protégés ont été signalés dans ces forêts méditerranéenne jusque là préservées.

    L'Aristoche, plante protégée, indispensable pour la survie du papillon "la Diane", espèce également protégée,  à mis un coup d'arrêt,

temporaire, à ces infractions à répétition.  L'ASEB-AM vient de découvrir (le 21 Avril 2017) une couleuvre de Montpellier morte (espèce protégée) victime du déboisement illégal.

    Notre association a aidé activement "Sauvons la Forêt Valbonnaise" à faire échec aux abus caractérisés de cette commune

qui n'a qu'une idée en tête : construire massivement sur tout son territoire (des centaines de milliers de m2  : Zac des Clausonnes, projets du Fugueiret, des Bourrelles etc ...  vont voir le jour très prochainement) sans tenir compte de notre environnement naturel .

   L'ASEB-AM a constaté les infractions de la Mairie de Valbonne par l'abattage de centaines d'arbres sous couvert de défrichement.

   Le reportage photos du 21 Avril 2017 est accessible dans la rubrique "nos coups de gueule".


UNE  CHIMPANZEE  JUGEE  COMME  UN  etre  HUMAIN

     Une chimpanzée âgée de 19 ans, pensionnaire d'un zoo Argentin, a été relâchée dans une réserve naturelle au Brésil (Avril 2017)

suite à la décision d'un tribunal Argentin après avoir appliqué une ordonnance "d'habeas corpus"  : le droit de ne pas être emprisonné

sans jugement à la demande d'une association Argentine de défense des droits des animaux (Afada).  C'est une première mondiale !


UN  nouveau  loup  abattu  le  15  mars  2017

     Espèce pourtant protégée, un nouveau loup vient d'être abattu dans le cadre "d'un tir de défense renforcée" (???)

à la Bollène-Vésubie (Alpes Maritimes) par l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage qui a pour mission essentielle

de ... protéger les espèces sauvages.

    C'est le 13ème loup "prélevé",  pour ne pas dire "abattu", dans notre département, le 34ème en France sur un quota de 36 loups.

    Ils ne reste plus que 2 loups à abattre (à prélever en jargon administratif) pour attendre l'objectif de l'Etat Triste France !


UN  FLEUVE  SACRALISE  EN  NOUVELLE-ZELANDE

     Pour la première fois au monde, un fleuve a été reconnu comme une entité vivante par un parlement.
    Le 15 Mars 2017, la Nouvelle-Zélande a doté le fleuve Whanganui d'une personnalité juridique, avec tous les droits et devoirs attenants, sous la pression du peuple Maori qui le considère comme un fleuve sacré.

     Ce statut permettra à ce fleuve puisse d'être défendu par un avocat du gouvernement et du peuple Maori contre des atteintes

de toutes sortes, comme des pollutions.

     De plus, une importante somme d'argent public (30 millions de dollars) a été allouée pour améliorer l'état de ce fleuve.

     Depuis cet évènement, l'Inde vient de prendre les mêmes dispositions pour 2 fleuves du pays dont le Gange qui a bien besoin

d'être assaini (véritable égout à ciel ouvert).

     Souhaitons que l'Europe puisse s'inspirer rapidement de ces dispositions inédites.


SENSIBILISATION  DES  ELEVES , ECOLE  DE L"ILE  VERTE"

    Le 23 Mars 2017, Francine Bégou-Pierini, notre ancienne présidente, a consacré une demi-journée pour sensibiliser les élèves

de l'école primaire de l'Ile Verte à Valbonne.  Les 25 élèves de la classe de Mme Céline Pastor ont été captivés, durant 3 heures,

par l'évocation des plantes odorantes et comestibles de notre région.  Devant le succès de cette intervention, le corps enseignant

a demandé à Francine de revenir la semaine prochaine.  

    Nous remercions Francine pour son dévouement sans faille en matière de découverte de notre milieu naturel.


"NETTOYAGE  DE  PRINTEMPS"  :  Samedi  18  MARS  2017

    Un franc succès pour ce nettoyage de printemps avec plus de 40 volontaires qui se sont répartis sur plusieurs site 

de la commune de Biot, aidés par les services techniques de la commune (équipement de ramassage et camionnettes).

   Une fois de plus nous avons remplis des dizaines de sacs de déchets (mégots de cigarettes, bouts de plastic, canettes, petites bouteilles de bière, ...) mais avons évacués du milieu naturel de gros déchets comme des plaques d'isolants thermiques, des ferrailles, du mobilier, des matelas, des frigidaires.

    Bon nombre de ces déchets auraient terminé leur (longue) vie dans la Méditerranée, emporté par le ruissellement des pluies.

    Question posée à nos gouvernants : pourquoi ne pas imposer une consigne sur les bouteilles en verre, facilement réutilisables

après nettoyage et à moindre coût afin d'éviter la pollution des milieux naturels ? C'est d'autant plus judicieux, que cela coûte

beaucoup moins cher que le recyclage du verre (pollution transport + coût main d'oeuvre + énergie pour fondre le verre) !

    Cette matinée s'est terminée par un apéritif sur la place du village, offert personnellement par Raymond Rudio (élu municipal)

sur ses indemnités d'élu, la commune n'ayant pas pu débloquer de budget pour offrir cette collation aux bénévoles.

    Hélas, même si nous partîmes 45 ramasser les déchets, .... nous nous vîmes 8 en arrivant au ... bar (photo, ci-dessous) :  

la fatigue ayant eu raison de ces vaillant(e)s citoyen(nne)s  !

   L'ASEB-AM souhaite que lors de la prochaine manifestation, la commune puisse fournir aux bénévoles une chasuble sérigraphiée 

"Bénévoles Biotois / Nettoyage du milieu naturel".

    Rendez-vous au prochain nettoyage, à l'automne 2017.


VISITE  DECHARGES  AVEC SOUS-PREFET  (8  MARS  2017)

    Notre association a été conviée à une visite des décharges du Jas de madame et de la Glacière, en présence de M. Philippe CASTANET (Sous-Préfet de Grasse) qui a succédé à la Sous-Préfète, Dominique Mallemanche, destituée après une lourde affaire de corruption (exclue du corps préfectoral en 2014, condamnée à 3 ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Nice en 2016, elle a été .... réintégrée à sa précédente affectation, au ministère de l'Economie et des Finances !).

      Véolia Environnement, le gestionnaire, nous a fait visiter les installations durant près de 2 heures.

      Mme le maire de Biot, un élu de la commune de Villeneuve-Loubet, un représentant de l'ADEV, de la CDJM et du Gadseca 

ont également participé à cet visite, sous un soleil radieux.

      L'article complet avec photos est accessible sur notre site, dans la rubrique "Décharges "Jas de Madame, Glacière".


"OBJECTIFS 2017 DE  LA  CASA"  : LES  TRAVAUX CONTRE          LES INONDATIONS  (DEJA) "OUBLIES"  !!!

    Mercredi 15 février 2017 : Nice Matin détaille les grands objectifs budgetaires de la CASA pour 2017:  tourisme,  commerce,

grands projets de constructions (Zac du Fugueiret : 50 hectares de forêts détruites, etc ...), ..... mais pas le moindre mots sur

les travaux pour limiter les risques des inondations !

    L'article cite "un engagement fort dans nos compétences" : M. Léonetti aurait-il déjà oublié que le risque inondation

est de la compétence de la CASA depuis le 1er Janvier 2017 ? 

    Espérons que la CASA n'oublie pas trop vite les inondations catastrophiques du 3 Octobre 2015 !


UN  LOUP aperCU  dans  le  parc  NATUREL                                                   de  la  valmasque  ?

     Lundi 13 février 2017 : Nice Matin relate les déclarations d'une jeune chasseuse participant à une battue aux sangliers dans        le Parc Naturel de la Valmasque. Elle affirme avoir été en tête à tête avec un loup en milieu de matinée. Des randonneurs l'aurait également vu dans le Parc selon la jeune chasseuse. L''intrusion d'un loup en milieu semi urbain n'est pas impossible mais il ne faut pas céder à la psychose car elle est exceptionnelle et un loup en bonne santé n'attaque jamais l'homme.

      Serait-il anormal de trouver un animal protégé dans un Parc Naturel ?

      Souhaitons que M. Estrosi et le Préfet ne réclament pas l'abattage préventif de nouveaux loups !


Les  Senateurs  viennent  de  rejeter  le  projet       de  loi   visant  a  reduire  l'invulnerabilité  des multinationales  peu  scrupuleuses !

     Vendredi 3 février 2017 : Les Sénateurs ne veulent pas que les sociétés de plus de 5.000 salariés puissent être sérieusement inquiétées après avoir commis des infractions graves à l'environnement, à la sécurité, à la santé de ses salariés, etc ... 

     Le texte de loi, issu de l'Assemblée Nationale, a été rejeté par le Sénat aujourd'hui sans même avoir été discuté !

     Nous avions constaté, depuis longtemps, que les multinationales présentes dans notre département faisaient l'objet d'une

certaine "bienveillance" de la part des services de l'Etat (Préfecture, DREAL, DDTM, ...) : rien ne changera donc !

     Les multinationales "ripoux" pourront toujours commettre des infractions, des pollutions, ... sans trop être inquiétées,

ainsi l'a décidé une majorité de Sénateurs Français.
     Faut-il boycotter les prochaines élections pour manifester notre colère ?


CHRISTIAN  ESTROSI   :   LE  DONALD  TRUMP   LOCAL  ?                   IL DECLARE  LA guerre  AUX  associations environnementales  attaquant  les  chasseurs

     Nous savions M. ESTROSI, nouveau Président de la Région PACA, très autoritaire et courtisant l'électorat des chasseurs  

(voir l'article sur l'abattage des loups, espèce protégée).

     Il vient d'annoncer que la région PACA allait débloquer 2.500.000 euros sur 5 ans "pour soutenir la chasse" au grand dam

des associations de défense de l'environnement qui réclament une interdiction de chasser le Dimanche depuis bien longtemps

afin de protéger,  entre autre, les randonneurs (42 personnes tuées en 2015/16, dont ... aussi des chasseurs).

     De plus, il précise qu'il supprimera les subventions aux associations qui attaqueront les chasseurs devant les tribunaux.

                                            C'est une très mauvaise nouvelle pour la nature et ses défenseurs !

     Il y a pourtant de mauvais chasseurs qui ne respectent pas les distances de sécurité (trop proches des habitations),

qui ne ramassent par les étuis de cartouches après avoir tiré, qui abattent des espèces protégées, qui jettent leurs déchets (paquets

de cigarettes, bouteilles, etc ...) en pleine nature. Même ces mauvais chasseurs ne devront pas être poursuivis en justice par

les associations environnementales pour ne pas perdre leurs subventions données à titre d'utilité publique !!!

     M. ESTROSI, fort de l'absence de réelle opposition au Conseil Régional suite au "désistement Républicain" des socialistes

et apparentés, se comporte désormais comme un véritable dictateur à la tête de notre Région.


CONCERTATION PUBLIQUE NOUVELLE LIGNE SNCF :  JUSQU'AU 30 DÉCembre 2016

 Vous avez la possibilité de participer à la concertation publique jusqu'au 30 décembre 2016

mais il est préférable de le faire au plus vite car une Réunion de Synthèse des avis déjà reçus 

sera organisée le 19 Décembre 2016 à Nice à 18h30 (Boscolo Hôtel Plaza  12 Ave de Verdun, Nice).

 

Plusieurs moyens pour participer à cette Concertation Publique :

Sur le site SNCF : www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr/participez

Sur le registre de la Mairie annexe de Biot : à St Philippe.

 

Il est important de participer à cette concertation publique qui précède l'Enquête Publique officielle

afin de faire part de votre refus de voir la commune de Biot traversée à vie par des voies aériennes SNCF

qui ne va apporter que de terribles nuisances et détruire notre environnement si précieux pour pas grand

chose en matière de transport en commun !

 

Le seul moyen d'essayer de faire reculer la SNCF (à minima : pas de passage aérien à Biot), c'est

de montrer massivement notre détermination contre ce projet inutile, très couteux, très destructeur

pour notre environnement lors de cette Concertation Publique. 

 

Quelques arguments pour faire échec à ce projet :

- Le projet ne résoudra pas les problèmes de déplacement dans la Région ou le Département.

- Doublon avec le Bus Tram (desserte Sophia-Antipolis en Bus depuis la gare SNCF d'Antilles).

- Passage dans 4 Parcs Naturels Départementaux et 2 zones Natura 2000, avec des détériorations irrémédiables sur la nature.

- Nuisances à vie pour les populations : bruits, vibrations, impact visuel des viaducs et cheminées de ventilation.

- Dévalorisation des propriétés avoisinantes et des autres, plus lointaines (le bruit porte loin).

- Des millions de m3 de déblais vont être charriés par des norias de camions sur nos routes durant des années

(pollution au CO2 et aux micro particules du Diesel, accidents inévitables avec véhicules particuliers,                 2 roues et piétons).

- La SNCF ne sais toujours pas où seront évacués les millions de m3 de déblais issus du chantier !

- Plus de 4 milliards d'euros (budget de départ qui risque d'être doublé en fin de chantier) d'argent public gaspillé qui seront récupérés avec l'augmentation de nos impôts.

- etc ....

 

Lors de l'Enquête Publique officielle qui va suivre, il sera trop tard pour contrer ce projet inutile      

et destructeur car cette 2ème enquête n'aura que pour seul but, légaliser la procédure de validation

de la ligne nouvelle !

 

PARTICIPEZ MASSIVEMENT A CETTE CONCERTATION EN MONTRANT SA DETERMINATION 

EST LE SEUL MOYEN EFFICACE POUR FAIRE ECHEC A CETTE LIGNE NOUVELLE !


Changement du préfet des Alpes maritimes          le 21 Novembre 2016.

Notre cher Préfet, M. Adolphe COLRAT, s'en va : BON DEBARRAS !

Il sera remplacé,  lundi 21 Nov. 2016, par M. Georges-François LECLERC (actuel préfet de Haute Savoie,  

diplômé de l'ENA en 1991, ancien directeur adjoint du cabinet de Claude GUEANT, ....).

A noter la venue spéciale de Bernard CAZENEUVE (Ministre de l'intérieur) pour le saluer à l'occasion

de son pot d'adieu au "Palais des Rois Sardes" à NICE.

A cette occasion, M. CAZENEUVE a fait l'éloge d'un "très grand fonctionnaire, un homme de pondération

et d'équilibre, plaçant les valeurs de la République au dessus de toute autre considération".  

On se serait bien passé de cet hommage appuyé quand on connait ses décisions arbitraires et autoritaires

au détriment de la démocratie, de la santé des citoyens et du respect de l'environnement

(voir dans "Notre coup de gueule", l'article "Préfecture des AM").

Dans son discours de départ, M. Adolphe COLRAT n'a eu aucun scrupule à souligner "ses exigences d'impartialité, de neutralité, d'équité et d'unité, le respect de la règle de droit, sa passion exclusive pour l'intérêt général et le service d'autrui, s'agissant particulièrement de la protection des citoyens, .... et sa coopération premièreavec le élus de la République" (voir article page 15 de Nice Matin du Samedi 19 Novembre 2016).

Rappelons que ces 2 premières décisions ont été de prendre un arrêté illégal pour abattre des loups (espèce protégée) et de légaliser le BGVap, évaporateurs très polluants des décharges de Villeneuve Louvet (installés illégalement par Véolia Environnement) malgré le refus unanime des élus des 3 communes concernées, des associations et des citoyens ayant répondu à l'enquête publique.

M. Adolphe COLRAT a été nommé Inspecteur Général des Finances de Bercy (belle promotion), il pourra ainsi cumuler, très prochainement, de 2 retraites de haut fonctionnaire calculées sur la moyenne des 6 derniers mois (retraite du privé : calculée sur la moyenne des 25 meilleurs années) et financées, en partie, par les caisses de retraites .... du privé !


EXplosion du BGVap

Nous venons juste d'apprendre (le 13/10/16) que

le BGVap (brûleur de lixiviats), installé illégalement

sur les décharges par Véolia Environnement,  

puis légalisé par le Préfet, a explosé le 20 Août 2016.

Cette information ne nous a jamais été donnée par le gestionnaire de ces décharges de Villeneuve-Louvet, 

ni par le Préfet. Elle a été confirmée aujourd'hui (14 Oct 16)

par Véolia Environnement suite à notre demande.

Nous ne connaissons pas encore, à ce jour, les causes

(défaut d'entretien comme pour le bassin d'eaux pluviales ?)  

ni les conséquences de cette explosion passée sous silence 

par les autorités.

Que sont devenus les lixiviats (jus de décharge, très toxiques) depuis près de 2 mois ?

Les travaux de réparations sont programmés ... pour la fin du mois d'Octobre 2016 (plus de 2 mois après l'explosion !!!!).

Véolia nous a proposé de nous rendre sur le site.

Nous comprenons désormais le retard inexpliqué de la réunion Préfectorale (La CLIS) où sont invités, chaque année, les élus et les associations environnementales.

Cette CLIS devait se dérouler en Septembre 2016

(nous sommes aujourd'hui hors du délai légal).

L'ASEB-AM va envoyer un courrier au Préfet pour lui demander des comptes.

Nous n'excluons pas de déposer une nième plainte.

SITE INTERNET EN CONTRUCTION.

EN VOUS REMERCIANT POUR VOTRE PATIENCE.

 



INCOMPREHENSION 

 

La Mairie a inauguré, le 3 Octobre 2016,

un indicateur de crues (comme nous l'avions souhaité)

afin que personne n'oublie que la plaine de la Brague

est régulièrement inondée.
Malheureusement cette oeuvre artistique (photo)

est dépourvue des informations capitales :

la date et le niveau atteint par la Brague,

lors de la dernière crue catastrophique

il y a un an, d'où notre incompréhension.

Espérons que cet oubli soit rapidement réparé !


FlyerS inondations (Oct 2016)

Notre association a distribué 2.500 flyers (ci-dessous / cliquez pour agrandir)

lors des commémorations  de la crue catastrophique du 3 Octobre 2015. 


INONDATIONS DE LA PLAINE DE LA BRAGUE

Une délégation de l'ASEB-AM a été reçu par M. Jean LEONETTI, Député Maire d'Antibes et Président de la CASA, 

le 8 Septembre 2016 afin de connaître ses motivations pour débuter rapidement les travaux préconisés par 

les précédentes études publiques en matière d'inondations. En effet, en 2018, la CASA aura la compétence "Inondations" autrefois attribuée aux communes du bassin versant de la Brague, pour plus d'efficacité ?

Un espoir est né auprès des citoyens concernés par ce fléau : nous souhaitons vivement qu'il ne sera pas

déçu par l'inertie administrative et quelques réticences (M. LEONETTI ne souhaite pas qu'un pont soit réalisé sous l'autoroute A8, pour le passage de la Brague).  A l'issue de cet entretien d'une heure et demi, nous lui avons remis notre rapport d'enquête sur la crue du 3 Octobre 2015, qui a fait l'objet de 2 réunions publiques en Avril 2016 durant lesquelles le travail de notre association a été unanimement félicité, sauf ... par l'ancien Maire de Biot de 2008/14 (voir notre article "à la une" de notre Actualité).

 

Nous avons également rencontré Mme Guilaine DEBRAS, notre Maire, le 1er Octobre 2016 durant 1 heure

(nous lui avons également remis notre enquête sur la crue du 3 octobre 2015).
Elle nous a rassuré quant à sa détermination à réduire l'impact des inondations dans la plaine de la Brague.

 

NOUS ATTENDONS DONC DES ACTES CONCRETS SUR LE TERRAIN : DEBUT RAPIDE DES TRAVAUX PRECONISES.